Le projet
Le bateau
Les hommes
Le budget
Préparatifs
Partenaires
Le voyage
2016
2017
2018

Tous les articles

2017 - Le Départ 14-05-2017

Victoria-Les Marquises 22-05-2017

Les Marquises-Tahiti 13-09-2017

Raiatea aux îles Fidji 14-09-2017

Fidji 15-09-2017

Fidji-Nouvelle Calédonie 25-09-2017

La Nouvelle-Calédonie 24-02-2018

L'Australie 25-02-2018

2017 - Le Départ



 

TIAMA - Saison 3 (2017) - Episode 1 ,  où il est question de carénage, de mise à l'eau, et de quitter la côte Pacifique du Canada pour faire route sur les Marquises.


 

Partis de Lampaul Plouarzel et après plus de 24 h de voyage, à pied, à cheval et en avion, nous (càd Jean Michel et Patrick) retrouvons TIAMA le 4 mai 2017 à Lund. C'est un joli petit village côtier de la Colombie Britannique (Canada), situé dans les canaux biens abrités de la houle du Pacifique par la grande île de Vancouver, laquelle fait quand même 500 km de long.

 

TIAMA y a passé l'hiver à terre dans le sympathique chantier familial "Jack's boatyard". Nous passons trois jours à préparer le bateau avant sa mise à l'eau : nettoyage, carénage, contrôle général et armement du navire. Le temps est correct malgré quelques averses,  la température se situe autour de 10 à 15°.

 

Le bateau est resté sain et sans problème particulier,  à part le groupe d'eau douce sous pression qui fuit. Ce sera réglé quelques jours plus tard à Vancouver par l'achat d'une nouvelle pompe.

 

La mise à l'eau se fait dans la foulée le lundi 8 mai grâce aux deux "travel lift" du chantier. Le plus gros (et plus âgé) "le Brontosaure coz" prend  Tiama sur le terre-plein et le descend jusqu'au  petit quai, le plus récent "Brontosaure nevez" le reprend pour le déposer délicatement dans l'eau , le tout mené de main de maître par une des filles du chantier (voir photos) qui parle le Brontosaure couramment.

 



Départ le 9 mai à l'aube pour une mise en jambes de 80 milles jusqu'à Vancouver, au moteur car il n'y a pas de vent. Arrivée le soir même où on mouille dans un bras de mer en pleine ville. Et quelle ville: une agglomération de 2.300.000 habitants, très moderne avec ses nombreux gratte-ciels récents, ses avenues et ses espaces verts bien entretenus, beaucoup de voitures haut de gamme aussi, de nombreuses marinas. Bref une ville où l'argent semble couler à flot ( un peu too much ),  mais il y a quand même quelques sdf sur les trottoirs et puis nous n'avons pas vu tous les quartiers.

 

Nous restons à Vancouver quelques jours, le temps de faire les approvisionnements pour les deux mois de traversée vers la Polynésie. Et c'est aussi à Vancouver que nous rejoint Léa, notre nouvelle co-équipière pour cette traversée. Léa, une française de 35 ans qui se trouve au Canada depuis quelques mois et qui a déjà pas mal bourlingué en différents points de la planète.





Pour quitter le Canada nous décidons de faire une dernière escale à Victoria, capitale de la Colombie Britannique (bien que beaucoup plus modeste que Vancouver) au charme d'ailleurs très britannique. Nous y dépenserons nos derniers dollars canadiens, sans problème car la vie est chère ici.

 

Départ prévu le 16 mai, cap au sud-sud-ouest  (197°) pour parcourir  les quelques 3.600 milles nautiques qui nous séparent des Marquises.  Au passage nous gagnerons quelques bons degrés de température, avec franchissement de l'équateur et de la zone de convergence intertropicale (pote aux noix).



 

Fin Episode 1





Back to Top

You would like a tattoo ZM Free Spirit Tattoo Tatuaje Tatouage Aljezur Portugal